Secte


Secte

Secte (v. lat.), 1) Gesellschaft Menschen, welche in gewissen Lehren u. Meinungen von Andern abweicht; 2) bes. eine religiöse Gesellschaft, welche sich solcher abweichenden Meinungen halber von der od. den im Staate anerkannten Religionsgenossen trennt u. ihren Gottesdienst ihren Ansichten gemäß ausübt. Wie es schon in den älteren philosophischen Schulen solche S-n gab, so entstanden sie auch in der ersten Zeit des Christenthums u. der Kirche u. dauerten hier bis auf die neueste Zeit fort, obschon manche von ihnen sehr rasch vorübergingen. Auch unter den Juden, Heiden u. Muhammedanern finden sich S-n. Meist haften die S-n an unwesentlichen Punkten u. huldigen eigenthümlichen Ansichten, da es bei der Individualität jedes einzelnen Menschen nicht möglich ist, daß ein Mensch wie der andere glaube, denke u. empfinde. Hierin aber liegt zugleich der Grund des Sectenwesens. Jeder, welcher eine eigenthümliche Meinung mit einem gewissen Enthusiasmus auffaßt, sucht auch Andere zu Proselyten derselben zu machen. Widerspruch od. Verfolgung, welche S-n gewöhnlich erfahren, reizen sie zum Zusammenhalten u. zu hartnäckiger Vertheidigung ihrer Meinungen; die ihnen dadurch bezeugte Aufmerksamkeit führt zum Sectenstolz. Gehen die Anhänger einer S. geflissentlich darauf aus ihre Meinungen weiter zu verbreiten, od. sucht Jemand sich einen Anhang seiner Meinung zu bilden, so wird er Sectirer genannt; daher Sectirerei, das Bestreben Trennung in Sachen der Religion herbeizuführen. In neuerer Zeit hat die Staatsgewalt in den meisten Ländern die bürgerlichen Verhältnisse der S-n u. ihre Stellung zu der Landeskirche durch besondere gesetzliche Bestimmungen geordnet. Über die wichtigsten S-n s.u. Christenthum.


Pierer's Lexicon. 1857–1865.

Schlagen Sie auch in anderen Wörterbüchern nach:

  • secte — [ sɛkt ] n. f. • XVIe; sete v. 1250; siecte « doctrine » XIIe; lat. secta, de sequi « suivre » 1 ♦ Groupe organisé de personnes qui ont la même doctrine au sein d une religion. Membre d une secte. ⇒ adepte, sectateur. Sectes religieuses. Les… …   Encyclopédie Universelle

  • secte — SECTE. s. f. Nom collectif, qui signifie, Un nombre de personnes qui suivent les mesmes opinions, qui font profession d une mesme doctrine. La secte d Epicure. la secte des Stoïciens. faire une secte. il n est pas de cette secte. En matiere de… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Secte — Le mot secte a d abord désigné soit un ensemble d individus partageant une même doctrine philosophique, religieuse, etc. soit un groupe plus ou moins important de fidèles qui se sont détachés de l enseignement officiel d une Église et qui ont… …   Wikipédia en Français

  • secte — (sè kt ) s. f. 1°   Ensemble de personnes qui font profession d une même doctrine. •   Si elle me fait être de quelque secte, ce ne sera pas de celle qui maintient que la douleur n est point un mal, et que le sage est toujours heureux, VOIT. Lett …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • SECTE — SECTION PREMIÈRE.     Toute secte, en quelque genre que ce puisse être, est le ralliement du doute et de l erreur. Scotistes, thomistes, réaux, nominaux, papistes, calvinistes, molinistes, jansénistes, ne sont que des noms de guerre.     Il n y a …   Dictionnaire philosophique de Voltaire

  • SECTE — s. f. coll. Il se dit de Plusieurs personnes qui suivent les mêmes opinions, qui font profession d une même doctrine. La secte d Épicure. La secte des stoïciens. Faire une secte. Faire secte. Il n est pas de cette secte.   Il se dit aussi, en… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • SECTE — n. f. Groupement de personnes qui suivent les mêmes opinions, qui font profession d’une même doctrine philosophique. La secte d’épicure. La secte des stoïciens. Il se dit aussi, en matière de Religion, de Groupements constitués à l’écart d’une… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • secte — Une Secte et opinion suyvie par beaucoup de gens, Secta. Une secte et bande, Factio …   Thresor de la langue françoyse

  • secte — insecte secte …   Dictionnaire des rimes

  • Secte Ji — Ji shū Le ji shū (時宗, que l’on peut traduire par « École de l’heure ») est la troisième école amidiste japonaise après le jōdo shinshū et le jōdo shū, avec environ 500 temples et 3 à 400 000 adeptes. Le nom de l’école vient de sa… …   Wikipédia en Français